My interventions for the students of the high school “Langevin” as part of “10 days to sign” with Amnesty. Martigues, France. December 2020

على مدى يومين شاركت عبر مداخلات مع طلاب مدرسة “لانجفين” الثانوية في مدينة مارتيج, ضمن حملة “عشرة أيام توقيع” التي اطلقتها منظمة العفوا الدولية لدعم أصحاب الرأي حول العالم.

تحدثت عن أعمالي وعن التحديات التي يواجهها الفنانين وأصحاب الرأي خلال الحروب والأزمات.

My interventions for the students of the high school “Langevin” for two days, as part of “10 days to sign” with Amnesty,. Martigues, France. December 2020.

I talked about my work and the challenges that faces the artists and the intellectuals, during the war and the time of crisis.

L’ART POUR DÉNONCER LES VENTES D’ARMES FRANÇAISES\ Sur “Amnesty International”

 

L’ART POUR DÉNONCER

LES VENTES D’ARMES FRANÇAISES

Murab Subay © Christophe Da Silva

À l’heure où la France va conclure de nouveaux contrats d’armements avec les Émirats arabes unis, un street-artiste yéménite s’engage aux côtés de sept ONG pour alerter l’opinion publique française sur le conflit au Yémen et interpeller le gouvernement français. Il vient de réaliser une fresque géante dans le quartier du Marais à Paris, l’œuvre restera visible jusqu’au 26 novembre.

 

© Christophe Da Silva

L’ARTISTE

Prodige du street-art originaire de Dhamar au Yémen et membre du programme Artist Protection Fund, Murad Subay a commencé à peindre pour dénoncer les disparitions forcées et arrestations arbitraires. Lorsque le conflit a éclaté en 2014-2015, il a continué à peindre à Sana’a, sur les décombres, les transformant en œuvres d’art. Aujourd’hui au cœur de Paris, il appelle à travers son œuvre à la responsabilité collective à l’égard des civils, premières victimes du conflit au Yémen.

Le conflit au Yémen, qui dure depuis maintenant cinq années, a coûté la vie à plus de 100 000 personnes et est considéré par les Nations unies comme « pire crise humanitaire ». En vendant des armes à l’Arabie Saoudite et aux Emirats arabes unis, deux pays impliqués dans le conflit yéménite, la France joue un rôle. C’est pour dénoncer cette complicité que Murad Subay, street-artiste yéménite, s’engage aux côtés de sept ONG (Action contre la Faim, ACAT, Amnesty International France, CARE France, Médecins du Monde, Oxfam France et SumOfUs) avec la réalisation d’une fresque en plein cœur de Paris.

© Christophe Da Silva

ET POURQUOI PAS LA FRANCE ?

Depuis 2016, douze pays européens dont l’Allemagne, la Belgique, l’Italie et le Royaume-Uni ont annoncé des mesures visant à suspendre ou à limiter les ventes d’armes à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis. Le gouvernement français en revanche continue d’autoriser des transferts d’armes aux parties au conflit au Yémen, malgré le risque élevé qu’elles puissent servir à faciliter ou commettre des violations graves des droits humains et la forte mobilisation de la société civile.

© Christophe Da Silva

250 000 SIGNATURES

À l’heure actuelle, les pétitions que nous avons lancé avec Sum Of Us et Oxfam ont réuni près de 250 000 signatures, demandant au président Emmanuel Macron l’arrêt des ventes d’armes françaises dans le cadre du conflit au Yémen. Afin de souligner l’ampleur de cette mobilisation, les signatures seront affichées à côté de la fresque et les passants seront invités à y ajouter la leur.

Le manque de transparence de la France sur ses transferts d’armes en général et l’absence de tout contrôle parlementaire, ne permettent pas aujourd’hui de s’assurer qu’elle respecte ses engagements internationaux, tel que le Traité sur le commerce des armes.

Nous devons faire pression sur la France, afin qu’elle mette un terme à ces transferts irresponsables d’armements qui risquent de contribuer à des violations des droits humains et à la souffrance des civils.

Les passants pouvaient signer la pétition directement © Christophe Da Silva

Article Link>>

Continue reading “L’ART POUR DÉNONCER LES VENTES D’ARMES FRANÇAISES\ Sur “Amnesty International””

“Last Dance of the Dead” mural, Paris 2019

من قلب مدينة باريس “رقصة الموتى الأخيرة”

أهدي هذا العمل لكل الأبرياء الذين فقدوا حياتهم ولأسرهم، في هذه الحرب التي اكلت الأخضر واليابس وكل ما استطاع اليمنيين ان يبنوه خلال السبعة العقود الماضية.

جداريتي “رقصة الموتى الأخيرة” والتي نفذتها في منطقة “المارين” وسط مدينة باريس. يرافقها نص باللغة الفرنسية “على أجساد اليمنيين، تمر الحرب، النفاق الدولي وأسلحته”.

ضمن تعاون فني مع الثمان المنظمات الفرنسية الأتية ” أمنستي، اوكسفام، سام اوف اس، اكشن اغينست لفام، كير، أكت، ميديسن دو موند، و كرايزس ان اكشن”.

شكرا لكل من ساهم في إنجاح هذا العمل ولكل الحضور الجميل

 

From the heart of Paris “The Last Dance of the Dead”

I dedicate this mural to all the innocent people who have lost their lives and to their families, in this war that has destroyed everything  Yemenis have been able to build over the past seven decades.

The “Last Dance of the Dead” mural, I installed it on a wall in the Marin district at the centra of Paris. Accompanied by a French text “on the bodies of Yemenis, war, international hypocrisy and its weapons, pass”

It is an artisitc collaboration with the following eight French organizations: Amnesty, Oxfam, Sum of us,

Action Contre La Faim, Care, Act, Medicine du Monde, and Crisis in Action.

Thank you to everyone who contributed to the success of this work and to all the beautiful attendees.