Un “Banksy yéménite” à Paris : “L’art est une arme de résistance cruciale”\ sur France 24

 

Un “Banksy yéménite” à Paris : “L’art est une arme de résistance cruciale”

L'artiste yéménite Murad Subay a dévoilé une fresque à Paris, le 19 novembre 2019, pour dénoncer les exactions au Yémen.
L’artiste yéménite Murad Subay a dévoilé une fresque à Paris, le 19 novembre 2019, pour dénoncer les exactions au Yémen. @ Gaëtan Bounkheuth MdM

Le street artist yéménite Murad Subay a dévoilé à Paris une fresque dénonçant le conflit au Yémen et les ventes d’armes françaises à l’Arabie saoudite. Une œuvre coup de poing, dans la continuité des séries engagées dont il recouvre les murs de son pays depuis 2011.

Continue reading “Un “Banksy yéménite” à Paris : “L’art est une arme de résistance cruciale”\ sur France 24″

VIDÉO. Un artiste yéménite dévoile une fresque à Paris contre “l’hypocrisie internationale”\ Par LEXPRESS.fr avec AFP

VIDÉO. Un artiste yéménite dévoile une fresque à Paris contre “l’hypocrisie internationale”

Par LEXPRESS.fr avec AFP ,
Murad Subay a dévoilé mardi une de ses fresques pour interpeller les passants sur “l’hypocrisie internationale” et dénoncer les ventes d’armes françaises à l’Arabie saoudite engagée dans la guerre au Yémen.

“Sur le corps des Yéménites passent la guerre, l’hypocrisie internationale et les armes”, peut-on lire au sommet de cette scène peinte sur un mur du Marais, quartier du centre historique de Paris. Inaugurée ce mardi, elle est l’oeuvre de Murad Subay, jeune street-artist yémenite.

 

“C’est très important d’être ici pour montrer aux gens que la France peut jouer un meilleur rôle au Yémen plutôt que de seulement vendre des armes“, a déclaré le jeune homme, engagé dans le projet aux côtés de sept ONG. “On voudrait alerter l’opinion publique, on espère que beaucoup de personnes pourront voir le message et peut-être s’interroger sur la situation au Yémen et se rendre compte du rôle de la France dans ce conflit”, a estimé Aurélie Leroyer, de Médecins du Monde.

LIRE AUSSI >> VIDÉO. Catherine Deneuve, Sophia Aram… Leur appel au gouvernement pour le Yémen

Crise humanitaire

Un panneau blanc était également installé pour permettre aux passants de signer une pétition contre la vente d’armes françaises. Elle a déjà recueilli 250 000 signatures. Des ONG ont appelé à plusieurs reprises la France à suspendre les ventes d’armements à Ryad et Abu Dhabi, engagés au Yémen dans une guerre contre les rebelles houthis. Ce conflit a entraîné des dizaines de milliers de morts, pour la plupart civils, depuis 2015. Le pays fait face à la plus grave crise humanitaire au monde.

Paris se défend en assurant que les ventes sont soumises à des contrôles stricts et que les matériels français ne sont pas engagés dans des opérations offensives. En 2018, les exportations d’armement français ont augmenté de 30%, avec pour principaux clients le Qatar, la Belgique et l’Arabie saoudite. La France est le troisième exportateur mondial d’équipements militaires.

Depuis 2016, 12 pays européens, dont l’Allemagne, la Belgique, l’Italie et le Royaume-Uni ont annoncé des mesures pour suspendre ou limiter leurs exportations d’armement vers Riyad et Abou Dhabi.

Link>>

Continue reading “VIDÉO. Un artiste yéménite dévoile une fresque à Paris contre “l’hypocrisie internationale”\ Par LEXPRESS.fr avec AFP”

Ventes d’armes: un street artiste yéménite dévoile une fresque à Paris contre “l’hypocrisie internationale\ sur Le Point

Ventes d’armes: un street artiste yéménite dévoile une fresque à Paris contre “l’hypocrisie internationale
Modifié le  – Publié le  | Le Point.fr

À Paris, une fresque pour dénoncer les ventes d’armes dans le conflit au Yémen\ sur RFi

À Paris, une fresque pour dénoncer les ventes d’armes dans le conflit au Yémen 

 

L’artiste yéménite Murad Subay pose devant sa fresque à Paris, le 19 novembre 2019.
© REUTERS/Christian Hartmann

Ce mardi matin, à Paris, l’artiste yéménite Murad Subay a dévoilé une fresque géante pour attirer l’attention sur la guerre qui se déroule dans son pays et pour dénoncer les ventes d’armes de la France aux belligérants.

 

Sur un mur de Paris, Murad Subay met la dernière touche à son oeuvre. À coups de bombes de peinture, l’artiste yéménite, actuellement en résidence en France, a dessiné trois immenses corps désarticulés en noir et blanc, sur fond rouge.

« C’est une oeuvre intitulée “La dernière danse des morts”, qui essaie de montrer, à travers l’art, les effets de la guerre sur la population. Et c’est aussi pour envoyer un message. Il y a ce texte écrit au-dessus “Sur le corps des Yéménites passent la guerre, l’hypocrisie internationale et les armes” ».

La vente d’armes pointée du doigt 

À côté de l’oeuvre de Murad Subay, sont affichés 250 000 noms de personnes qui ont signé des pétitions pour que la France arrête de vendre des armes aux belligérants.

« À l’occasion de cette oeuvre artistique éphémère qui est dans la rue et qui va interpeller les Parisiens, c’est l’occasion pour nous aussi de déposer les pétitions qu’on a réunies depuis plusieurs mois, à plusieurs ONG, explique Aymeric Elluin, d’Amnesty International. On a plus de 250 000 signatures appelant Emmanuel Macron à cesser les ventes d’armes à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis, qui sont parties au conflit ».

La guerre au Yémen dure depuis 5 ans. Elle a fait des dizaines de milliers de morts et provoqué une grave crise humanitaire.

Article link..
Continue reading “À Paris, une fresque pour dénoncer les ventes d’armes dans le conflit au Yémen\ sur RFi”

With Last Dance of the Dead, Yemeni Artist Paints Message for France\ On “

By 

PARIS — Three dangling bodies painted against a blood red background shocked passersby in central Paris on Tuesday after a Yemeni artist unveiled a mural to denounce French arms’ sales to the Saudi-led coalition fighting in his homeland.

The three-metre (10 ft) high mural entitled “Last Dance of the Dead” was created by Murad Subay. He started painting when the conflict in his country broke out in 2014 to raise awareness on arbitrary arrests before taking his brush to the bombed out rubble in the capital Sana’a.

 

“This is inspired from real stories of people who died in the war and I am trying to convey how war has affected the people,” Subay, who fled to France 18 months ago and is part of the Artist Protection Fund (APF), which provides relief and safe-haven to artists at risk.

France is among the world’s leading arms exporters with its sales to Saudi Arabia last year rising 50% despite the government calling for an end to the conflict in Yemen.

Paris says its arms sales are governed by strict procedures that are in line with international treaties. President Emmanuel Macron claimed for the first time in May he had received guarantees from Saudi and the United Arab Emirates that French weapons were not used against civilians.

“We’re seeing a change in the public language, but what we’ve been asking for over the last two years is an end to arms sales,” Aymeric Elluin, advocacy officer at Amnesty International France, told Reuters.

At least 10,000 people have been killed in Yemen’s civil war and millions displaced, according to the last available figures from the United Nations in 2016. The Armed Conflict Location & Event Data Project (ACLED), a database that tracks violence in Yemen, said in October around 100,000 people have died since 2015.

(Reporting by John Irish; Editing by Emelia Sithole-Matarise)

Article link>>

Continue reading “With Last Dance of the Dead, Yemeni Artist Paints Message for France\ On “”

With Last Dance of the Dead, Yemeni artist paints message for France\ on “Reuters”

NOVEMBER 19, 2019 / 4:32 PM

With Last Dance of the Dead, Yemeni artist paints message for France

Yemen’s street artist Murad Subay poses after unveiling a street painting to denounce the conflict in his country, in Paris, France, November 19, 2019. REUTERS/Christian Hartmann

PARIS (Reuters) – Three dangling bodies painted against a blood red background shocked passersby in central Paris on Tuesday after a Yemeni artist unveiled a mural to denounce French arms’ sales to the Saudi-led coalition fighting in his homeland.

 

The three-metre (10 ft) high mural entitled “Last Dance of the Dead” was created by Murad Subay. He started painting when the conflict in his country broke out in 2014 to raise awareness on arbitrary arrests before taking his brush to the bombed out rubble in the capital Sana’a.

“This is inspired from real stories of people who died in the war and I am trying to convey how war has affected the people,” Subay, who fled to France 18 months ago and is part of the Artist Protection Fund (APF), which provides relief and safe-haven to artists at risk.

France is among the world’s leading arms exporters with its sales to Saudi Arabia last year rising 50% despite the government calling for an end to the conflict in Yemen.

Paris says its arms sales are governed by strict procedures that are in line with international treaties. President Emmanuel Macron claimed for the first time in May he had received guarantees from Saudi and the United Arab Emirates that French weapons were not used against civilians.

“We’re seeing a change in the public language, but what we’ve been asking for over the last two years is an end to arms sales,” Aymeric Elluin, advocacy officer at Amnesty International France, told Reuters.

At least 10,000 people have been killed in Yemen’s civil war and millions displaced, according to the last available figures from the United Nations in 2016. The Armed Conflict Location & Event Data Project (ACLED), a database that tracks violence in Yemen, said in October around 100,000 people have died since 2015.

Reporting by John Irish; Editing by Emelia Sithole-Matarise

Article link>>

Continue reading “With Last Dance of the Dead, Yemeni artist paints message for France\ on “Reuters””

“Revolution is a MUST”

“الثورة حق”

كان يفترض بي أن أنفذ هذه الجدارية في “السودان”. قد كنت اشتغلت عليها أثناء الثورة السودانية. لم يحالفني الحظ الكافي برسمها  في السودان.

الحرية للسودان ولكل شعوب العالم، من القهر والظلم والجهل.

جداريتي ضمن حملة “وجوه الحرب”، منطقة بيلفيل، باريس، فرنسا. ١٣ أغسطس ٢٠١٩.

“Revolution is a MUST”

 

 I supposed to paint this mural in Sudan.  I had worked on it during the Sudanese revolution.  I was not lucky enough to do it in Sudan.

 

 Freedom for Sudan and for all the people in the world who seek freedom of oppression, injustice and ignorance.

 

 My mural as part of “Faces of War” campaign, Belleville, Paris, France.  August 13, 2019.

“Anti-refugee” my mural, Paris.

“الهروب من الحرب جريمة!”

-معادين اللاجئين

جداريتي ضمن حملة “شهية طيبة” العاصمة باريس، ١٢ أغسطس ٢٠١٩.

شكر جزيل للصديقتين  العزيزتان، خديجة السلامي و جانيت بوغريب.

 

“Escaping from War is a Crime!”

Anti-refugee 

My mural, “Bon Appétit”, campaign,  Paris, August 12, 2019.

Special thanks to my friends Khadija Alsalami, and Jeannette Bougrab, for their support. 

 

“échapper à la guerre est un crime!”

-Anti-réfugié

Mon travail, campagne “Bon Appétit”, Paris, 12 août 2019.

Merci à mes amis Khadija Alsalami et Jeannette Bougrab pour leur soutien.